À propos

La pratique interdisciplinaire de François Quévillon se développe à travers l’installation, la vidéo, la photographie, le son et diverses technologies numériques. Ses dispositifs explorent les phénomènes du monde et de la perception par la mise en œuvre de processus sensibles à leurs variations et à l’interférence d’éléments contextuels. Il sonde la dimension opératoire des images, sons et autres données par l’élaboration de systèmes aux paramètres instables, de structures spatiotemporelles compressées ou au déploiement infini. En induisant à la fois des dynamiques d’observation scientifique et un état d’esprit contemplatif, ses oeuvres proposent des expériences ambiguës au cours desquelles l’insaisissable se manifeste. Son travail s’intéresse aux interactions de problématiques environnementales, socioculturelles et technologiques; aux manières dont les technologies affectent ou redéfinissent nos processus cognitifs, notre environnement, nos relations à l’espace, au temps et aux autres.

Détenteur d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, François Quévillon travaille régulièrement dans le cadre de résidences et au sein de groupes de recherche. Ses réalisations ont été présentées lors de plusieurs expositions et événements internationaux dédiés à l’art contemporain, au cinéma et au numérique. Parmi eux : New Frontier au festival de Sundance (Park City), Sous Observation au Knockdown Center lors de Québec Digital Art in New York, International Symposium on Electronic Art (Dubaï et Albuquerque), Festival Internacional de Linguagem Eletrônica (São Paulo), IndieBo (Bogotá), LOOP Barcelona, Plug-In à Contemporary Istanbul, Festival de la Imagen (Manizales), European Conference on Computer Vision (Munich), Show Off Paris, Mois Multi (Québec), Espace [IM] Média (Sherbrooke), FIMAV (Victoriaville), NeurIPS, RIDM, Elektra et BIAN (Montréal).