Manœuvres

La série Manœuvres fait partie d’un corpus que je développe depuis 2016 en m’inspirant des technologies utilisées par les véhicules autonomes et des compilations d’enregistreurs de conduite (dash cams). Plusieurs enjeux techniques, économiques, éthiques et moraux sont soulevés par l’avènement de véhicules manœuvrant sans intervention humaine. Par ailleurs, les enregistreurs de conduite sont des témoins oculaires dont on retient les vidéos d’incidents ou d’événements spectaculaires. Populaires sur le web, ils présentent la route comme un environnement où surgit l’inattendu. Je m’intéresse à la tension provoquée par la mise en relation de systèmes utilisés en robotique mobile avec la nature imprévisible du monde.

Les vidéos de la série Manœuvres sont disponible sur La Fabrique culturelle.

Vision périphérique, de la série Manœuvres (2017-2018). 

La perception se brouille graduellement alors que la caméra et son microphone sont obstrués par la neige.

Le Rond-point itératif, de la série Manœuvres (2017-2018).

Un réseau de neurones profonds s’entraîne à décoder son environnement en tournant en rond à la recherche de son chemin sur une chaussée enneigée.

Le Traqueur de bogues, de la série Manœuvres (2017-2018).

Un algorithme de détection d’objets identifie et poursuit des insectes.

Égaré dans la forêt, de la série Manœuvres (2017-2018).

Remix de 4 heures et demi de captations effectuées dans un labyrinthe de chemins forestiers.

La Traversée, de la série Manœuvres (2017-2018). 

Des vecteurs de déplacement prédisent la future position des objets et révèlent le point de vue d’une machine sur un pont achalandé.


Les Flots, de la série Manœuvres (2017-2018). 

Une surimposition de l’analyse du flux optique de la vidéo donne l’impression que l’automobile contemple le rivage.


Merci au Conseil des arts et des lettres du Québec, au Conseil des Arts du Canada et à Télé-Québec pour leur soutien. Je remercie également Nancy Lombart, Étienne Richan, André Girard, Jean-Philippe Dionne, Eric Mattson, le groupe Au-delà des images opératoires et La Chambre blanche pour leur implication. Le Rond-point itératif utilise une version modifiée de SegNet.